MENU

5.8.17

Une escapade familiale dans le Calvados en Normandie (2/2)


Je vous raconte la suite de notre escapade familiale pendant le weekend du 14 juillet. Nous étions allés dans le Calvados en Normandie à la découverte de trois spots incontournables : Caen, Clecy et Cabourg. Je vous ai raconté ce que nous avons fait durant la première partie de notre séjour à Caen, aujourd'hui je vais vous faire découvrir les deux autres endroits à travers nos activités. 



Pour rappel, je vous remets la carte qui présente les trois étapes de notre séjour. Comme vous pouvez le voir, nous avons aussi bien visité la côte que les terres. C'est très agréable de pouvoir découvrir plusieurs paysages. 



Retrouvez plus de photos de ce séjour à Cabourg et à Clécy dans l'album de ma page Facebook.

Le samedi 15 juillet : sur la côte Fleurie à Cabourg

Après avoir profité du jardin et du beau soleil pour prendre le petit-déjeuner sur la terrasse de notre airbnb, nous avons pris la direction de la côte Fleurie. Mais pourquoi cette partie ouest du littoral français s'appelle t-elle ainsi ? La côte Fleurie doit son nom à la campagne normande riche en fleurs (le Pays d'Auge) tout autant qu'aux nombreux jardins qui bordent la mer. 

Une petite heure de route plus tard, nous voilà arriver à Cabourg. Nous avons garé la voiture à l'entrée de la commune et c'est à pied que nous avons rejoint le centre. A notre gauche se situait un petite fête foraine mais nous avons d'abord été attiré par une rue animée : l'avenue de la Mer. Après être passé devant l'Office du Tourisme et la Mairie, nous avons découvert l'architecture pleine de charme des maisons tout le long de cette belle avenue. Un fait intéressant mais que l'on ne peut pas remarquer au premier coup d’œil, c'est le plan d'urbanisme des rues de la ville qui forment un arc de cercle tel un amphithéâtre. En effet, au XIXème siècle, la station balnéaire était dédiée au bien-être, c'est le début de la villégiature, une mode venue des bourgeois parisiens, adeptes des bains de mer. Les façades des maisons imitent le colombage à des fins décoratives. 




Au bout de l'avenue, nous arrivons au Jardin du Casino, la place qui fait face au Grand Hôtel de Cabourg. C'est dans cet hôtel qu'à séjourné, chaque été, de 1907 à 1914, Marcel Proust. Il a été inspiré par la ville qu'il renomme Balbec, pour le deuxième tome de son oeuvre principale A la recherche du temps perdu : A l'ombre des jeunes filles en fleurs. En arrivant sur la promenade qui permet de descendre à la plage, je remarque une plaque avec écrit Promenade Marcel Proust. L'écrivain français de la Belle Epoque a ainsi donné son nom au 3,6 km de promenade longeant la digue.




La plage n'était pas encore bondée à l'heure où nous sommes arrivés. Nous avons pu profiter pour prendre notre pique-nique tranquillement. Seul mon fils a été le plus courageux pour se baigner. Les enfants n'ont décidément jamais froid. Ensuite, nous nous sommes amusés tous les deux à nous faire mutuellement des queues de sirène/triton. On peut dire que ça change de l'éternel château de sable ! 



Après un bon bain (de soleil), nous avons plus longuement flâné dans l'avenue de la Mer et ses boutiques. Paradis des gourmands et des gourmets, il y a beaucoup de confiseries, de glaciers, de belles épiceries fines et caves à vins, de quoi satisfaire tous les goûts. Après avoir choisi nos souvenirs, un porte-clé pour mon fils et un magnet pour nous, nous avons succombé à la boutique de bonbons à l'entrée de la rue. J'y ai largement trouvé mon bonheur en tant que végétarienne. Mon petit homme a profité de la fête foraine, nous avons emprunté la jolie roseraie pour le chemin du retour et nous voilà repartis vers la voiture en faisant une compétition de grosses bulles avec nos chewing-gums. Une dernière photo du Presbytère avec le clocher de l'Eglise Saint Michel pour la route. 



Le dimanche 16 juillet : Clécy, capitale de la Suisse Normande

Avec notre airbnb à seulement cinq minutes de Clécy, il ne nous était pas possible de repartir sans faire un petit détour pour avoir un avant goût de tout ce que la Suisse Normande a à offrir. C'était bien trop court mais cela nous a vraiment donné envie de revenir pour découvrir plus en profondeur cette belle région. 

Le dimanche matin, nous avons d'abord décidé de visiter une attraction bien connue dans le coin : le Chemin de Fer Miniature. Il s'agit d'une des plus grande maquettes d'Europe. Mais qu'est qu'on y découvre exactement ? Le site vous invite à explorer un monde imaginaire qui vous transporte dans l'infiniment petit au travers des paysages reconstitués avec un tel souci du détail qu'on y percevrait presque un souffle de vie. Avec 310 m² de maquettes, 550 m de voies ferrées, 470 locomotives, 650 maisons 1000 personnages et 2500 points lumineux, vous embarquez pour un voyage surprenant ! Un fois la visite effectuée, nous avons également pris place à bord d'un petit train sur rail pour faire un tour dans le parc. 





Nous pensions mon fils et moi qu'après cela, notre séjour serait fini. En effet, nous ne voulions pas rentrer trop tard sur Versailles. Mais c'était sans compter sur la surprise de mon homme qui nous emmena sur les bords de l'Orne faire de la luge sur rail ! Le long de la promenade, nous avons vu plein de restaurants qui m'avaient l'air très sympathiques et de nombreuses autres activités de loisirs comme l'escalade et le canoë-kayak. De quoi vous occupé si vous décidez d'aller vous promener dans la capitale de la Suisse Normande et ses alentours. 







J'aurais bien eu envie de voir encore plein de choses comme Les Rochers des Parcs ou la boucle du Hom à Thury-Harcourt et aussi la promenade au Pain de Sucre de Saint Rémy. Il y a tellement à voir dans la campagne normande. Mais cela sera pour une prochaine fois ! Et vous, vous connaissez la Normandie ? 

Retrouvez plus de photos de ce séjour à Cabourg et à Clécy dans l'album de ma page Facebook.


Pour retrouver tous les articles sur mes voyages, mes escapades et mes sorties loisirs, il vous suffit de vous rendre sur le tag voyage. 

6 commentaires:

  1. Très beau récit ça donne envie de découvrir la Basse Normandie. Pour notre part, nous avons grandi à Rouen (on a même un article consacré à la ville), mais c'est exactement la même architecture qu'a Caen, notamment les typiques maisons à colombages. Merci pour ce partage, une belle découverte la luge sur rail.
    Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup les filles ! Ah oui donc vous connaissez bien la Normandie. Mais il y a tellement de choses à voir ! Bisous

      Supprimer
  2. Ça donne très envie de visiter, dommage qu'il fasse tout gris hihihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Kymia, merci beaucoup. Oui le temps est un peu bizarre en ce moment :-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci Emilie d'être passée voir l'article :-)

      Supprimer